14-18 Langres

en guerre

Le pont de Blanchefontaine :


La mise en défense de la ville à la veille de la bataille de la Marne.

Bien qu’éloignée du front, Langres est menacée par l’avancée rapide des armées allemandes au début du conflit.
La crainte de voir l’ennemi arriver jusqu’au pied des remparts était bien réelle et perdure jusqu’à la bataille de la Marne et à la fixation du front.

Dès la déclaration du conflit, l’armée met en défense la ville et les forts alentours, effectuant des travaux de renforcement des ouvrages existant.
Le 3 septembre 1914, alors que l’armée allemande gagne dangereusement du terrain, les ponts de Blanchefontaine sont démontés afin de rétablir les fossés de la citadelle présents à cet emplacement.
Quelques jours plus tard, le 9 septembre, alors que la bataille de la Marne prend fin et que l’armée allemande creuse les premières tranchées, la ville continue sa mise en défense.
La poterne de la porte de l’hôtel de ville est murée, tandis qu’à la Belle-Allée des travaux de défense sont engagés le long de la route.
Les arbres entre la porte de l’hôtel de ville et la tour piquante sont coupés afin de dégager la vue au nord de la ville, ceux de l’allée des marronniers sont élagués. Pour contrôler les allées et venues, la décision est prise de fermer de 20h à 5h toutes les portes de la ville, exceptées la porte de l’hôtel de ville, la porte des Auges et la porte de la route contournant la citadelle (route du parc à fourrage). Les propriétaires d’immeubles possédant une citerne sont invités à la faire nettoyer pour subvenir aux éventuels besoins en eau de la cité en cas de siège.

Pont de Blanchefontaine

Mentions Légales | Plan

Office de Tourisme du Pays de Langres - BP16 - 52201 Langres cedex - Tél : 03 25 87 67 67 - Fax : 03 25 87 73 33