14-18 Langres

en guerre

L’ancien marché couvert :


La pénurie

La guerre s’installe dans la durée, et elle coûte cher. Pour financer le conflit, la France a recours à de nouvelles taxes prélevées sur les produits de consommation (tabac, alcools…). Dès le début du conflit les prix de certaines denrées flambent et le maire est obligé de fixer les tarifs maximums pour éviter les débordements de certains commerçants malintentionnés. En avril 1915, c’est la pénurie qui fait flamber les prix. Elle s’accroît tout au long de l’année si bien qu’au mois de novembre des incidents se produisent au marché entre les ménagères langroises et les marchands. Ces derniers sont accusés de vendre leurs produits trop chers à tel point que d’après le journaliste seuls les riches et les soldats peuvent s’offrir du beurre et des œufs. En effet, peu regardants sur les prix, les militaires encouragent involontairement l’inflation des produits de première nécessité. Mise en défaut, l’armée réagit en diligentant une enquête au mois de décembre. Elle s’accompagne d’une action du service des fraudes qui souhaite mettre un terme à certains abus.

Dans ses carnets rédigés pendant la guerre, l’instituteur de l’école de filles de la place de l’Abbé-Cordier note : « En octobre 1915, les denrées se font rares, il est difficile de trouver du vin, du sucre, du pétrole, du beurre. En novembre 1915, le charbon commence à manquer. Le calorifère de l’Hôtel de Ville ne marche pas. En décembre, la vie augmente encore […] Les boulangers étant mobilisés, on a du mal à trouver du pain. »

Ces restrictions ont un impact sur le bon fonctionnement de la cité. La Crémaillère n’échappe pas à la règle. Beaucoup (trop ?) utilisée au début du conflit, notamment par les familles venues voir des soldats mobilisés ou soignés à Langres, elle est bientôt arrêtée faute de combustible mais aussi en raison de pannes techniques. Finalement, après de nombreux arrêts en 1915, un service de voitures vient la suppléer à partir du 18 décembre.

Ancien marché couvert de Langres

Ancienne cremaillère de Langres

Mentions Légales | Plan

Office de Tourisme du Pays de Langres - BP16 - 52201 Langres cedex - Tél : 03 25 87 67 67 - Fax : 03 25 87 73 33