14-18 Langres

en guerre

Le collège Diderot :


L’hôpital complémentaire n°1.

Dès la déclaration de guerre, l’armée prend en charge l’organisation de la mise en état de guerre de la ville. Il faut rendre la mobilisation plus efficiente, mais aussi assurer le rôle de place forte de ravitaillement assigné à la cité.

Les premières décisions concernent l’organisation des services de santé. En plus des deux hôpitaux militaires principaux – hôpital Saint-Laurent et hôpital de la Charité – l’armée crée des hôpitaux complémentaires. Ils s’installent dans des bâtiments réquisitionnés et loués par l’armée. Parmi ces bâtiments, le collège Diderot situé sur la place du même nom devient l’hôpital complémentaire n°1.

Il dispose de 250 lits et du personnel nécessaire à accueillir les blessés transportés depuis le front. Cet hôpital fonctionnera jusqu’à la fin de la guerre, la Ville demandant sa libération par les services de santé de l’armée dès le 21 novembre 1918 afin d’y loger à nouveau les collégiens.

College  Diderot

Mentions Légales | Plan

Office de Tourisme du Pays de Langres - BP16 - 52201 Langres cedex - Tél : 03 25 87 67 67 - Fax : 03 25 87 73 33