14-18 Langres

en guerre

La citadelle :


Le départ du 21e Régiment d’Infanterie et les Américains à Langres

Le vendredi 31 juillet, les esprits sont préoccupés par les événements inquiétants qui se déroulent dans la ville. Dans la matinée, les chevaux sont réquisitionnés par l’armée puis, de rumeurs en démentis, les Langrois apprennent que le 21e Régiment d’Infanterie est sur le départ. Ce régiment qui occupe la citadelle depuis 1873 fait la fierté des Langrois qui vivent au rythme des défilés et des concerts de la musique militaire. Lorsque le régiment quitte la ville le samedi 1er août dans la matinée pour les Vosges, la population l’accompagne, consciente que l’heure est grave. Pourtant la presse se veut rassurante : le Spectateur écrit dans ses colonnes : « Qu’on ne s’exagère pas l’importance de cette mesure. Ce n’est pas, au sens propre du mot, la mobilisation. » (Le Spectateur 2 août 1914, Coll. Bibl. Marcel-Arland). Le journaliste a raison, celle-ci n’intervient que quelques heures plus tard, à 16h...

Le 26 février 1938, l’amicale des Anciens du 21e Régiment d’Infanterie inaugure une plaque rendant hommage aux soldats du 21e, 221e R.I. et 51e Régiment d’Infanterie Territoriale tués pendant le conflit. Cette plaque figure encore sur la façade d’une des casernes à l’entrée de la place d’armes.

En 1917, lorsque les Américains arrivent à Langres ils s’installent à la citadelle pour en faire un lieu de casernement mais aussi d’exercices. C’est le lieu choisi pour héberger une division essentielle des Forces Armées Américaines : le 29th Engineers, spécialisé dans la réalisation de cartes d’Etat-Major.

L’armée américaine ne se contente pas de fournir des hommes, elle débarque également avec un matériel à la pointe de la technologie. Lorsque les soldats américains arrivent à Langres, ils installent de nombreuses infrastructures qui leur permettent de vivre en autonomie. Ils ont leurs baraquements, leurs centrales électriques, et prennent possession du réseau d’eau potable qui alimente la ville depuis Brévoines pour le moderniser.

Au printemps de l’année 1918, le Secrétaire d’Etat Américain à la Guerre (équivalent du ministre des Affaires Etrangères) Newton Baker vient en France pour une visite d’inspection des Forces Expéditionnaires Américaines. En compagnie du général John Pershing, il fait le déplacement à Langres et en profite pour passer en revue les premiers diplômés des écoles de guerre américaines sur la place d’Armes de la citadelle.

Mentions Légales | Plan

Office de Tourisme du Pays de Langres - BP16 - 52201 Langres cedex - Tél : 03 25 87 67 67 - Fax : 03 25 87 73 33